Qu’est-ce que l’hypnose ?

Bonjour et bienvenue,

C’est avec grand plaisir que je vous partage les fruits de ma rédaction.

Commençons sans tarder avec le premier sujet :

“L’hypnose : qu’est-ce que c’est ?”

D’après le dictionnaire Larousse, l’hypnose est un nom féminin qui traduit un état de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion.
Issu du grec “hypnoûn” qui signifie s’endormir, l’hypnose serait induite par l’action de suggérer, d’inspirer une idée, une pensée.

Ainsi, la première question de ce corps de texte est :

Qu’est ce qui n’est pas suggestion ?

A mon sens, tout ce qui nous entoure est sujet à inspiration, conseil, influence, évocation donc à suggestion.
Ce que vous êtes en train de lire est d’ailleurs un lot de suggestions filtré par vos croyances, édulcoré par nos expériences.

Pour illustrer ces propos, je vais prendre l’exemple d’un bébé ou jeune enfant qui découvre le monde. Ce dernier est en situation d’observation pour sa construction personnelle.
Il goûte les saveurs, explore les matières, les objets, les couleurs, les formes, les perspectives à travers ses sens avant que l’éducation, la communication verbale leur attribuent des mots pour les définir et les caractériser.
Au cours de l’apprentissage, un lien se forme entre le souvenir de l’instant perçu qui s’incrira dans la mémoire et la notion qui se fixera dans le temps par la répétition.
Ce sont ces perceptions et notions qui constituent les filtres personnels.

Et pour en revenir à la question initiale, la recherche “antonyme suggestion” ne semble avoir trouvé aucun résultat sur les sites internet dédiés à ce type de requête.

En ce sens, la seconde question est:

Quand est-ce que nous ne sommes pas en état d’hypnose ?

Autrefois appelé “sommeil magnétique”, l’état d’hypnose est aujourd’hui reconnu comme un état de conscience modifié naturel qui s’invite au ralentissement de nos ondes cérébrales.
Cet état intermédiaire entre la veille et le sommeil peut survenir lorsque nous rêvons, lorsque nous pratiquons une activité artistique, lorsque nous jouons, lorsque nous regardons un film, lorsque nous méditons, lorsque nous écoutons de la musique, lorsque nous lisons… En somme, l’état d’hypnose semble atteint lorsque la suggestion rencontre la détente et la confiance.

Nous ne sommes donc pas en état d’hypnose lorsque nous sommes en pleine conscience, en état d’alerte ou en sommeil profond.

Plusieurs études de l’activité cérébrale, mécanisme qui rend compte de la réalisation des fonctions du cerveau, expliquent ces différents états.
L’activité du cerveau peut-être mesurée électriquement, en temps réel, au moyen d’électrodes placées sur le cuir chevelu.
Le sujet se trouve devant un écran de suggestion visuelle, appelée stimulation ou stimulus, afin d’induire une réaction cérébrale liée à la nature de la stimulation.

Permises grâce aux neurones et à leurs connexions, les activités électriques cérébrales rythmiques chez l’être humain sont classées selon leur fréquence :

  • Les ondes delta : fréquences jusqu’à 4 Hz, normales chez le très jeune enfant, elles peuvent ensuite caractériser le sommeil profond. Le cerveau est en veille.
  • Les ondes thêta : fréquences entre 4 et 7 Hz, état intermédiaire entre la veille et l’éveil. L’indivu est en état d’hypnose plus ou moins profond.
  • Les ondes alpha et beta: fréquences entre 7 et 38 Hz, état d’éveil.
  • Les fréquences à plus de 38 Hz, état de survie.

De plus, les techniques d’imagerie cérébrale ont permis d’observer que certaines aires du cerveau sont spécifiquement activées lors de l’état d’hypnose.

Enfin, la dernière question du jour est :

Comment reconnaître un état d’hypnose dans la vie courante, sans que la fréquence du cerveau ne soit constamment mesurée ?

Plus un individu est en état d’hypnose, plus il arrive à faire abstraction de la réalité environnante pour laisser l’imaginaire le transporter.
Tout en restant connecté à certains stimuli ou suggestions, tels que les mots et la voix de l’hypnotiseur, les perceptions sont modifiées par rapport à l’état ordinaire entrainant parfois une perte des repères spatio-temporels, une analgésie voire une anesthésie.
L’expérience hypnotique est unique, propre à chacun car elle dépend de la demande de l’individu, de sa personnalité, du contexte, de la méthode utilisée, des suggestions employées par l’hypnotiseur, de la profondeur de l’induction hypnotique ou mise en transe…
Les différents types d’hypnose seront abordés dans un prochain article.

Pour imager l’état d’hypnose, je vais utiliser ce corps de texte.
Initialement, tes yeux ont certainement fait attention au rendu global de cet article avant de recevoir un message favorable de la part de ton cerveau pour en continuer la lecture.
Ton attention était certainement répartie entre le fond et la forme mais au fur et à mesure de la succession des mots, des suggestions, tu t’es concentré(e) uniquement sur le contenu
comme si un mode automatique s’était mis en route au moment où ton cerveau avait accordé sa confiance et donné l’autorisation à ta curiosité de poursuivre.
Eh bien voilà, tu étais en état d’hypnose car tu prenais partiellement en compte les facteurs environnants de ce corps de texte.
Et au moment où je t’ai parlé de la forme, tu as repris conscience de celle-ci et tu es sorti(e) de cet état d’hypnose.

A la lecture des prochains articles, si ton cerveau le veut bien, tu pourrais tout à fait atteindre de nouveau cet état !

Pour clore le premier article de mon blog, je te propose de découvrir ce flipbook ou folioscope créé par mes soins en cliquant sur ce lien: Flipbook_ Mécanisme.

En lien avec le sujet “en quoi consiste l’hypnose” équivalent à “l’hypnose: qu’est-ce que c’est?”, il propose une question inspirante, des pistes de réflexion en images avant que ton cerveau décide d’en exploiter une.
Libre à toi de la retrouver au détour d’un rêve, d’une activité de détente et d’en rendre compte à l’aide d’une photo, de mots, etc.
En plus, la réalisation du flipbook est une activité ludique que tu peux faire seul(e) ou accompagné(e) d’un enfant. Autre option : tu peux également l’offrir !

Je te souhaite tout le meilleur,

Camille Flatot avec Kamala Nature.

(Illustration “cuisiner en musique” de la collection Vie-pnotisante réalisée par Camille Flatot – tous droits réservés).

Sitographie :
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/le-cerveau-dans-tous-ses-etats_107838

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: